Les commandes sur le site internet sont suspendues jusqu'au : 30/04/2021

Urbanisme

Comment la ville d'aujourd'hui, telle qu'elle nous est perceptible, s'est-elle constituée? Et compte tenu de l'expansion démographique attendue touchant particulièrement les zonnes urbanisées, quelles sont les pistes pour construire la ville de demain?
Notre sélection se propose de vous livrer quelques éléments de réponse, d'en savoir un peu plus sur l'histoire de la ville grâce de grands textes classiques ou de références et d'ouvrir des perspectives avec des textes récents, audacieux critiques et pertinents. S'ajoutent à ces ouvrages quelques revues spécialisées.

  • Ce livre est un manifeste pour la ville. Ce n'est ni un pamphlet ni une critique amère ou nostalgique de notre réalité. C'est un manuel pratique qui s'adosse à une pensée et à une éthique de la ville, qui part de l'existant et tente de le saisir. L'ouvrage croise les dimensions spatiales et sociales de la ville. Il ne cherche pas à convaincre. Il expose, pas à pas, le bénéfice que représenterait pour tous, individuellement et collectivement, un espace public civil, favorisant la citoyenneté, l'égalité et la solidarité. L'ouvrage, composé de 19 entrées thématiques (bancs, sols, gares, sûreté urbaine...), propose un choix de préconisations qui, sans prétendre à l'exhaustivité ni à la perfection, tendent vers une éthique des interventions dans la ville.
    Chaque entrée, éclairée par les enjeux anthropologiques et politiques de l'espace public, comporte des recommandations, explore des aspects pratiques, évoque quelques-unes de ses dimensions sémantiques, historiques ou artistiques. Des exemples, des contre-exemples, des illustrations, une marche à suivre permettent de penser les différentes problématiques en regard de cas concrets. L'ouvrage intéressera tout un chacun, des élus et des aménageurs aux amoureux de la poétique urbaine.

    En stock
    Période exceptionnelle : la commande des livres est suspendue
  • A partir de la fin du XVIII° siècle, l'afflux des populations dans l'espace urbain et l'accroissement des villes ont accompagné le développement de la société industrielle. La préoccupation constante des responsables municipaux a été d'organiser cet espace afin de prévenir les désordres. La ville est considérée comme criminogène et il faut éviter que des populations échappent tout contrôle social. L'insalubrité de l'habitat et ses conséquences ont mobilisé les équipes municipales . Y a-t-il un lien de causalité entre insalubrité de l'habitat et criminalité ? Face à ces questions les politiques hygiénistes ont tenté d'apporter des réponsesqui ont tenté de répondre par des programmes sociaux. A travers l'analyse de la gestion municipale de villes de France métropolitaine et d'ailleurs (territoires d'outre-mer, Belgique, Espagne, Italie, Allemagne, Canada, Inde), les diverses contributions montrent comment la sensibilité politique a inscrit ses spécificités idéologiques dans les politiques municipales. Sont ainsi évoqués entre autres, le radicalisme d'Edouard Herriot à Lyon, ou le socialisme de Vienne-la-Rouge, l'inspiration démocrate-chrétienne des municipalités MRP (Mouvement républicain populaire). Et quelles sont les politiques urbaines contemporaines ? Peut-on parler de " villes en crise " ? En quoi le regard des historiens peut-il contribuer aux choix des politiques publiques actuelles ?
    Cet ouvrage, épuisé à ce jour, est recensé dans la bibliographie annexée au programme 2008 de l'agrégation de sciences sociales. Il est réédité ici dans une version allégée, et reste un ouvrage de fonds pour la réflexion sur le devenir des politiques urbaines aujourd'hui.

  • Année?après?année,?la?campagne?française?disparaît?sous?la?ville. Malgré les proclamations indignées et les législations vertueuses, la terre fertile se raréfie, les espaces naturels se morcellent, la ville s'éparpille et se cloisonne, l'automobile s'impose comme unique lien social.
    Le phénomène, connu sous le nom d'étalement?urbain, ne résulte pas seulement, comme on le croit souvent, de la crise du logement et du désir d'accession à la propriété. Centres commerciaux, entrepôts, parkings, la ville étalée se nourrit, en France comme ailleurs, d'une économie opulente et d'une société qui valorise le bonheur individuel, à court terme de préférence. Autrement dit, nous?sommes?tous?responsables.
    Les égoïsmes locaux, les tentations des élus et les tics des aménageurs se heurtent çà et là à des réflexes de survie. On pourrait densifier et vitaliser la ville existante. On pourrait prendre les décisions au bon niveau et en réfléchissant à l'avenir. On pourrait résister au tout-parking.
    On?pourrait?améliorer?la?qualité?de?vie?sans?gaspiller?le?territoire.
    Les auteurs brossent dans cet essai un portrait vivant et sans concession de la bataille inégale qui se livre entre la soif de bitume et les rares garde-fous susceptibles de contrer le phénomène.

    En stock
    Période exceptionnelle : la commande des livres est suspendue
  • La crise urbaine ronge les préfectures et sous-préfectures, les détruit de l'intérieur : les vitrines des commerces se vident, la population stagne, les logements sont vacants, le niveau de vie baisse. Alors que se passe-t-il ?
    Dans cet ouvrage, analyse l'offensive délibérée de la grande distribution, en périphérie, qui tue les commerces du centre-ville et des quartiers anciens, et sacrifie les emplois de proximité. Il observe également comment la motorisation - incarnée par la voiture individuelle - contribue largement à l'asphyxie des villes.
    Comment la France peut-elle sauver ses villes ? Il n'existe nulle solution miraculeuse, mais une série de petits pas, de décisions empreintes de sobriété.

    En stock
    Période exceptionnelle : la commande des livres est suspendue
  • Le premier essai qui pose la question du rôle et de l'influence des GAFA dans la Cité.

    La fabrique et la gestion des villes sont aujourd'hui confrontées, comme de nombreuses autres activités, au remplacement de décisions humaines par des décisions algorithmiques. Le problème, concernant la cité, est que la substitution n'est pas seulement technique et professionnelle : elle est aussi politique. Elle ne touche pas que les métiers et les emplois ; elle affecte la capacité des responsables locaux et des citoyens à penser et à porter des projets de société.

    Une confrontation majeure est donc engagée entre la cité politique, matrice historique des démocraties occidentales, et la ville-service numérisée proposée par les géants de l'économie numérique que sont Google, Apple, Facebook, Amazon, Uber et les milliers de start-up qui gravitent autour de ces entreprises. Celles-ci ont un objectif commun : prendre des positions dominantes sur les marchés urbains (logement, transports, services municipaux) qui constituent plus du tiers des dépenses des ménages.

    Si notre société a pris conscience de l'influence croissante des acteurs de l'économie numérique sur ses choix, elle hésite entre la fascination devant les promesses d'un « salut par la technologie » et la peur d'un monde placé sous surveillance généralisée. En prenant l'exemple des villes et de la démocratie locale, Jean Haëntjens nous explique que l'avenir n'est pas à espérer ou à redouter, mais à conquérir.

    En stock
    Période exceptionnelle : la commande des livres est suspendue
  • La plus grande partie de la surface terrestre est un palimpseste, un livre ouvert sur lequel sont consignés une pluralité de signes mis là par ceux qui nous ont précédés : villes, villages, maisons, canaux, digues, terrassements, forêts et zones déboisées... Tous les jours nous arbitrons parmi ces signes, en conservant certains, en modifiant voire détruisant d'autres pour répondre à de nouveaux besoins. Quelle est la matière première de l'urbanisme ? Quels sont les thèmes, les problèmes et les enjeux de l'urbanisme contemporain ? Quels savoirs et techniques fiables pour une telle entreprise ? Sur le modèle des leçons inaugurales du Collège de France, Bernardo Secchi incite à réfléchir sur le processus permanent de production des espaces urbains, avec sa
    /> double expérience de praticien international et d'enseignant. "Il faut partir des gens. Il convient de considérer la dimension corporelle de la ville et, à partir d'elle, révéler la beauté du banal, le transformer dans un projet."

    En stock
    Période exceptionnelle : la commande des livres est suspendue
  • Marseille a été durement confrontée à la mutation de son appareil industriel et portuaire avec pour corollaire la disparition de nombreux emplois et l'accentuation des phénomènes d'exclusion sociale.
    Afin de s'inventer un nouveau destin et de changer d'image, la Ville et l'Etat ont imaginé un ambitieux programme de développement économique liant accueil d'entreprises tertiaires et requalification urbaine. Après Barcelone, Gênes ou Lisbonne, Marseille affiche son renouveau à travers la recomposition de sa façade littorale. Ce projet rassemble, sur 480 ha, des quartiers hétéroclites dans lesquels se côtoient anciens noyaux villageois, entrepôts et friches industrielles et grands équipements ferroviaires ou routiers.
    Par delà ses aspects urbains, cette transformation de grande envergure se veut aussi un ambitieux projet cherchant à repositionner la Ville au centre de sa région urbaine et plus largement de toute la région euroméditerranéenne en construction. L'analyse des transformations du centre de Marseille adopte un point de vue d'urbaniste vis-à-vis des transformations spatiales d'une ville essentiellement populaire et rend compte d'un pilotage du renouvellement urbain par le recours à des outils de droit public d'exception et à des capitaux privés.
    Ce livre est le sixième d'une série d'ouvrages spécifiques à chacune des villes ayant participé au programme Popsu (Plate-forme d'observation des projets et stratégies urbaines).

    En stock
    Période exceptionnelle : la commande des livres est suspendue
  • La mondialisation contemporaine ne se résume pas à une simple mondialisation économique. Elle correspond aussi à une mondialisation urbaine. L'urbanisation contemporaine signifie que les moeurs urbaines se diffusent dans l'ensemble des territoires et affectent tous les paysages. Habiter se décline pour tous, à toutes les échelles et à toutes les vitesses. Le global est partout dans le local, le devenir urbain passe par l'interconnexion matérielle et immatérielle. Il n'y aura de mondialisation urbaine habitable et soutenable que celle qui associe le global et le local L'esprit de la ville est celui de la cité et de la démocratie. La démocratie politique ne peut pas se soustraire aux exigences de la démocratie sociale et de la démocratie urbaine.

    Sur commande
  • Si l'on pense que chaque jour, pour une ville de la taille de Paris, il faut produire, transporter, vendre, cuisiner, manger et éliminer suffisamment de nourriture pour servir 4 millions de repas, et que la même chose se produit chaque jour dans toutes les villes du monde, c'est un miracle que nous autres citadins ayons quelque chose à nous mettre sous la dent. Nourrir Les viLLes nécessite des efforts gargantuesques, qui ont sans doute davantage d'incidences physiques et sociales sur nos vies et notre planète qu'aucune autre de nos activités.
    Et pourtant peu d'entre nous, en Occident, ont conscience de ce processus. La nourriture se retrouve dans nos assiettes comme par magie, et nous prenons rarement le temps de nous demander comment elle est arrivée là.
    Ville affamée traite principalement de deux thèmes - la nourriture et la ville -, mais ne se focalise sur aucun des deux. Carolyn SteeL examine La reLation entre ville et nourriture, sujet qu'aucun autre ouvrage n'a encore abordé, suivant le trajet de la nourriture depuis la terre et la mer jusqu'à la ville, et depuis le marché ou le supermarché jusqu'à la cuisine, la table et enfin la décharge.
    Chaque jour, nous occupons des espaces que la nourriture a façonnés, répétant inconsciemment des routines aussi anciennes que les villes ellesmêmes.
    Marchés, magasins, bistrots, cantines et décharges ont de tout temps figuré en toile de fond de la vie urbaine. La nourriture façonne La ville, et par son biais elle nous modèle ainsi que la campagne qui nous alimente.
    Sachant que les villes engloutissent déjà 75 % des ressources de la planète et que la population urbaine devrait doubler d'ici 2050, le sujet est on ne peut plus d'actualité. Ville affamée retrace L'évoLution de La civilisation urbaine sous L'angLe de La nourriture, depuis Le ProcheOrient antique jusqu'à La Chine actuelle en passant par L'Europe et L'Amérique.
    Les différents chapitres abordent successivement les thèmes de l'agriculture, du transport des denrées, de leur vente, de la préparation des repas, de leur consommation et de l'élimination des restes, en se demandant comment chacun de ces aspects affecte nos vies et la planète.
    Dans le dernier chapitre, l'auteur s'interroge sur les façons d'utiliser la nourriture pour repenser nos villes à L'avenir- afin de mieux Les concevoir, elles et Leur arrière-pays, et par conséquent d'y vivre mieux.

    En stock
    Période exceptionnelle : la commande des livres est suspendue
  • Sous-préfecture ennuyeuse, vallée sinistrée, port industriel, ville de garnison, station thermale décrépite, banlieue lointaine... La France ne manque pas d'endroits où pour rien au monde on irait passer le week-end. Partant du principe qu'un clair de lune à Maubeuge vaut bien un coucher de soleil à Malibu, Vincent Noyoux en a choisi douze. Douze villes pas gâtées par la vie, peu flattées par les apparences, oubliées, voire méprisées de tous. Jetant ses préjugés aux orties, il est parti à la découverte de ces territoires méconnus. Tour à tour tendre et ironique, il nous livre ici le portrait d'une France boudée et incomprise.

    Mulhouse, Vesoul, Guéret, Cergy, Cholet, Vierzon, Saint-Nazaire, Verdun, la vallée de la Fensch, Châtelguyon, Draguignan et Maubeuge...
    /> Embarquez pour un tour de France des villes qui ne font pas rêver mais gagnent à être connues !

    En stock
    Période exceptionnelle : la commande des livres est suspendue
  • Pour l'architecte Philippe Robert, la marche est, avant tout, une expérience sensorielle : « En marchant, le corps donne des informations qui activent l'esprit et organisent nos pensées. Le mouvement régulier de nos pas met en état de disponibilité mentale totale, propice aux enchaînements d'idées ». Les randonnées qu'il organise à titre bénévole lui permettent de partager ses connaissances, et d'appréhender l'architecture et les villes par la marche, seule à même, d'après lui, de révéler l'espace. S'étant mis en retrait de sa position professionnelle reconnue, il s'est donné la liberté, plusieurs fois par an, de réunir un groupe d'amis avec qui partager sa sensibilité à la magie des espaces, mais aussi sa capacité à comprendre, à aimer et respecter la terre qui nous accueille. En marchant en montagne ou dans les déserts, les sens sont éveillés, l'esprit dans un état de grande sérénité, sans avoir à décider, ni calculer, ni même à s'interroger. Il suffit de suivre les chemins qui mènent des temples de montagne en Corée jusqu'aux citadelles d'altitude dans les Alpes du Sud, en passant par une traversée de la lagune de Venise en canoë-kayak, une marche sur l'opéra d'Oslo, une méditation dans les fameux thermes de Vals, dans les Grisons, ou une randonnée sur les routes de Norvège. Le randonneur et le lecteur découvriront un art de vivre, appelés à écouter le son du silence, à distinguer des bruits bien identifiés, à sentir des parfums et des odeurs, à ressentir avec les pieds le relief et les textures du sol et, surtout, à regarder. La vue est le mouvement premier de la connaissance. Tout regard se transforme en observation, toute observation en réflexion, toute réflexion en sensations. Ainsi, l'attention visuelle portée autour de soi sert-elle à admirer, à comparer, à imaginer, avec une « distance du regard » indispensable à la perception et à la délectation paysagère.

    En stock
    Période exceptionnelle : la commande des livres est suspendue
  • Des villes moyennes qui ont mis des siècles à se bâtir sont en passe d'être rayées de la carte. En cause : la prolifération des zones commerciales en périphérie qui aspirent la clientèle des centres-villes. Les petits commerces ferment, la population déserte des coeurs de ville qui se paupérisent. En l'espace de quelques années, le phénomène aura transformé plus radicalement la France que ne l'aura fait l'exode rural d'après-guerre. Comment en sommes-nous arrivés là ?

    Ce livre décrit pour la première fois les dessous de la guerre impitoyable que se livrent les acteurs de la grande distribution, secteur le plus puissant de l'économie française, et les foncières, plus discrètes mais tout aussi puissantes.

    Ikea, Carrefour, Leclerc, Auchan, Decathlon... Si certains élus se montrent particulièrement accueillants vis-à-vis des enseignes, d'autres, impuissants, doivent se plier devant ces nouveaux maîtres du territoire.

    Franck Gintrand tire la sonnette d'alarme et veut croire que l'histoire n'est pas écrite. Du moins pas encore. L'État n'ayant plus les moyens fi nanciers d'aider les villes en difficulté, ce livre propose de changer les règles du jeu pour rééquilibrer le marché et rendre plus attractive les conditions d'implantation en milieu urbain.

    En stock
    Période exceptionnelle : la commande des livres est suspendue
  • Paris est la première destination mondiale de la plate-forme Airbnb. Transformés en « cash machine », 20 000 appartements qui logeaient des familles de la classe moyenne parisienne au début des années 2010 accueillent à présent des touristes. Loin de sa promesse initiale, l'économie du partage est devenue une économie de la prédation.
    Données inédites à l'appui, l'auteur expose les conséquences de cette « ubérisation de l'urbain » : disparition des commerces, transformations des temps de vie et des modes de « ville », perte d'identité, renchérissement des loyers. Il pose aussi la question des géographies du pouvoir face à l'effacement des États. Une question d'autant plus urgente que Airbnb, Google, Amazon et Uber entendent fabriquer la ville du 21e siècle. Va-t-on les laisser faire ?

    En stock
    Période exceptionnelle : la commande des livres est suspendue
  • Un ouvrage pour mieux comprendre la diversité et la complexité des formes de l'accueil des migrants sur notre continent.

    Dans le moment migratoire que nous vivons depuis 2015, c'est dans les villes et au niveau des villes que se pose la question de l'accueil. À l'heure des crispations sécuritaires et de la montée des extrêmes droites en Europe, les villes peuvent fonctionner comme des espaces intermédiaires entre l'État et les citoyens pour affirmer des définitions propres de l'hospitalité et, dans certains cas, fournir des contrepoints à la tentation du repli. Cette étude consacrée aux politiques de l'accueil en Europe permet de saisir comment cet enjeu refaçonne les liens sociaux, les valeurs et les émotions collectives, et interroge les définitions pratiques de la citoyenneté prise dans un jeu de frontières. Cet ouvrage montre également l'opposition qui se joue entre politiques municipales et gouvernementales.

    En stock
    Période exceptionnelle : la commande des livres est suspendue
  • Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, l'État français a entrepris l'une des plus formidables expériences sociales et architecturales du XXe siècle : transformer un pays essentiellement rural en une nation urbaine résolument moderne. Si ces environnements suburbains d'après-guerre sont souvent perçus comme le résultat anarchique d'un désintérêt politique, Kenny Cupers démontre que leur construction a, au contraire, été guidée par de ferventes ambitions et aspirations. Synthèse d'une vaste révolution urbaine, ce livre met au jour toute la complexité théorique, sociologique, administrative, etc., sousjacente à ce « projet social » générateur de la banlieue française. Servi par une iconographie riche et évocatrice, il s'appuie en outre sur de précieuses archives de première main.

    En stock
    Période exceptionnelle : la commande des livres est suspendue
  • In-Situ 2018. 5e Biennale d'architecture et d'urbanisme de Caen.

    Soumis à rude épreuve, les coeurs des villes risquent parfois l'embolie. Dans ce livre, une vingtaine de contributeurs se penchent sur le devenir de ces centres vitaux à régénérer pour qu'ils battent durablement mieux. Publié à l'occasion d'In-Situ 2018, Ve Biennale d'architecture et d'urbanisme de Caen, Faire battre le coeur des villes s'inscrit dans une continuité avec Habiter. Imaginons l'évidence et (Re)construire la ville sur mesure, parus respectivement en 2013 et 2016 chez le même éditeur.
    Composé tel un triptyque, ce livre s'intéresse d'abord à la vie des centres et aux centres des villes ; puis il explore les pistes pour apporter aux villes le souffle vital de la culture ; et il propose enfin d'introduire et d'adapter l'écologie à l'environnement urbain.
    L'ensemble contient de nombreux exemples. Il est destiné autant à produire chez les lecteurs une prise de conscience qu'à apporter des solutions à la hauteur de l'enjeu : la maîtrise du fait urbain au bénéfice d'une meilleure qualité de vie en ville.

    En stock
    Période exceptionnelle : la commande des livres est suspendue
  • L'urbanisme

    Pierre Merlin

    L'urbanisme, terme apparu récemment dans la langue (au début du XXe siècle), n'est pas aisé à définir. Il a suscité de nombreuses « théories » dont aucune n'a fait l'unanimité. Peut-être cette difficulté s'explique-t-elle par le caractère essentiellement pluridisciplinaire d'une activité qui vise à créer dans le temps une disposition ordonnée de l'espace, en re-cherchant harmonie, bien-être et économie. En effet, l'urbanisme relève autant de l'art que de l'architecture, de l'économie que de la sociologie, de l'histoire que de la géographie, du droit que de l'ingénierie.
    Quelle est l'histoire de l'urbanisme depuis son origine, et en quoi consiste concrètement sa pratique en France depuis la loi « Solidarité et renouvellement urbains » de 2000 ?

    En stock
    Période exceptionnelle : la commande des livres est suspendue
  • Traçant l'atlas de l'architecture au XXe siècle, esquissant une sociologie de l'urbanisme, ne ménageant pas les bâtisseurs de notre décor quotidien, ce livre rend aussi justice aux grands créateurs de notre époque. L'auteur brosse, par touches successives, de Barcelone à Moscou, de Paris à Brasilia, le tableau vivant des méthodes, des échecs et des rêves dont l'homme se sert pour construire ses cités et tenter d'y vivre.

    Les trois volumes de l' Histoire de l'architecture et de l'urbanisme modernes montrent et expliquent l'habitat humain dans ses réalisations et ses projets, de l'aube des temps contemporains jusqu'à nos jours. Une irremplaçable synthèse illustrée, comprenant une chronologie générale, une bibliographie et un index des noms.

    En stock
    Période exceptionnelle : la commande des livres est suspendue
  • De l'influence des plasticiens à celle des ingénieurs, de l'urbanisme rationaliste (Le Corbusier, Gropius) à l'apport des pays nordiques, de l'architecture américaine (F. L. Wright) au développement d'un style international, tout ce qui préside au devenir de la cité moderne et notre propre environnement est évoqué dans ce deuxième volume.

    Les trois volumes de l' Histoire de l'architecture et de l'urbanisme modernes montrent et expliquent l'habitat humain dans ses réalisations et ses projets, de l'aube des temps contemporains jusqu'à nos jours. Une irremplaçable synthèse illustrée, comprenant un index des noms cités.

    En stock
    Période exceptionnelle : la commande des livres est suspendue
  • Après la cité antique, la ville médiévale, après l'espace urbain de la Renaissance, le XIXe siècle apporte un nouveau changement. L'architecture et l'urbanisme deviennent les agents et les serviteurs de la révolution industrielle, celle du fer et du charbon, du béton et de l'électricité. Les hommes bâtissent alors de nouvelles villes en un bouleversement de styles et d'habitudes qui prennent parfois les couleurs de l'utopie...

    Les trois volumes de l'Histoire de l'architecture et de l'urbanisme modernes montrent et expliquent l'habitat humain dans ses réalisations et ses projets, de l'aube des temps contemporains jusqu'à nos jours. Une irremplaçable synthèse illustrée, comprenant un index des noms cités.

    En stock
    Période exceptionnelle : la commande des livres est suspendue
  • Au lecteur le plus curieux, cet ouvrage présente une synthèse claire et ordonnée des courants d'idées apparemment disparates et hétéroclites qui, depuis les débuts de la révolution industrielle, ont l'urbain pour objet ; ainsi qu'une anthologie de trois cents pages groupant des textes de trente-sept auteurs.
    Plus fondamentalement, c'est une thèse : l'urbanisme du XXe siècle n'est pas ce qu'il croit être - réponse nouvelle à des problèmes nouveaux - mais, pour l'essentiel, reprise, répétition, de configurations discursives inconscientes nées au siècle précédent, que Françoise Choay nomme modèles.

    En stock
    Période exceptionnelle : la commande des livres est suspendue
  • L'histoire de l'architecture ne cesse de conjuguer deux regards : celui, panoramique, portant sur les ensembles urbains, révélant les politiques sociales ou techniques, et celui sur les édifices et leurs intérieurs, vus en gros plan, qui reflète les idéaux et l'engagement de leurs auteurs et de leurs habitants. Faisant dialoguer théoriciens, philosophes et écrivains avec les architectes du XXe siècle (Mies van der Rohe, Wright ou Le Corbusier), Jean-Louis Cohen suggère une approche renouvelée, ancrée dans l'histoire culturelle et dans l'humain, de l'architecture comme questionnement et comme pratique.

    En stock
    Période exceptionnelle : la commande des livres est suspendue
  • Véritable laboratoire social et urbanistique, Los Angeles préfigure le modèle à venir des mégapoles modernes : destruction de toute mixité sociale par le cloisonnement strict des populations dans des quartiers réservés, laissés, pour certains, à l'abandon et à la domination des gangs, tandis que les couches les plus aisées se «bunkerisent» grâce à la généralisation de la vidéo-surveillance et des milices de sécurité privées. La ville vit désormais dans un état perpétuel de «guerre sociale de faible intensité», susceptible à tout moment d'éclater. À la fois sociologique, urbanistique et politique, l'essai de Mike Davis offre, au-delà du cas de Los Angeles, un portrait poignant de l'Amérique contemporaine et présage de l'évolution qui menace les sociétés occidentales.

    En stock
    Période exceptionnelle : la commande des livres est suspendue
  • À la fin du XIXe siècle, dans les grandes cités européennes, les élites admettent que le développement des villes ne peut être laissé au hasard et que, pour parer aux conséquences parfois désastreuses de ce développement, il faut le contrôler. Faire la ville étudie la naissance de cette prise en main politique et technique de la cité - l'urbanisme - et de son développement tout au long du XXe siècle, non pas entendu seulement comme une technique ou une discipline mais aussi comme un champ, le produit conjoint et souvent contradictoire de politiques publiques, de divers savoirs et savoir-faire ou connaissances et d'une série de professions ou plutôt de métiers. Cette histoire des métiers de l'urbanisme apporte un éclairage fondamental sur ce monde flou et secret, sensible aux fluctuations de l'espace-temps urbain, artisan direct de notre territoire et arbitre engagé des enjeux qui s'y opposent.

    En stock
    Période exceptionnelle : la commande des livres est suspendue
empty