Instant tunisien (20 mars 2019-30 septembre 2019)

Le 14 janvier 2011, le président Ben Ali fuyait la Tunisie après vingt-trois ans de règne sans partage. L’aboutissement d’un processus débuté vingt-neuf jours plus tôt quand, le 17 décembre 2010, un jeune marchand ambulant de la ville de Sidi Bouzid s’était immolé par le feu ; acte de protestation désespéré face à un système rigide et corrompu qui allait, très vite, embraser l’ensemble du pays…
La révolution tunisienne est une révolution inédite à plus d’un titre. À l’ère de la communication numérique, elle a inauguré l'interaction entre les nouvelles technologies et la rue, introduisant un nouveau type de mobilisation, de nouveaux modes d’action politique, de nouvelles expressions artistiques.
L’exposition retrace les vingt-neuf jours de la révolution tunisienne depuis l’étincelle de Sidi Bouzid jusqu’à la chute du président Ben Ali. Elle s’appuie sur un vaste fond d’archives composé de vidéos, de photos, de blogs, d’enregistrements sonores, mais aussi de poèmes, de slogans, de chansons et de communiqués émanant de la société civile, collectés par le réseau Doustourna en collaboration avec plusieurs institutions publiques nationales tunisiennes. Le Mucem, qui a participé dès l’origine à cette collecte, présente les résultats de ces travaux lors de cette exposition, qui fait suite à celle organisée au Musée national du Bardo (Tunis).
empty