Les commandes sur le site internet sont suspendues jusqu'au : 31/12/2023

Correspondance - vol05 - 1892
Correspondance - vol05 - 1892

Correspondance - vol05 - 1892

À propos

Ce cinquième tome de la correspondance de Mallarmé contient les lettres retrouvées jusqu'ici, écrites par Mallarmé et reçues par lui entre le début janvier et la fin décembre 1892, avec, en supplément, les lettres retrouvées depuis la publication du tome IV, et qui jalonnent les années qui vont de 1862 à 1891. Soit 188 lettres de l'année 1892 et 191 lettres qui complètent les quatre premiers tomes, un total de 379 lettres, dont la moitié environ sont inédites. Parmi les destinataires de l'année 1892, on peut citer Élémir Bourges, Henri Cazalis, François Coppée, Léon Dierx, Édouard Dujardin, Max Elskamp, Stefan George, André Gide, Vincent d'Indy, Leconte de Lisle, Pierre Louÿs, Eugène Manet et Berthe Morisot, Roger Marx, Octave Mirbeau, Albert Mockel, Claude Monet, Henri de Régnier, Auuguste Renoir, Georges Rodenbach, Auguste Rodin, J.-H. Rosny, Émile Verhaeren, Whistler, Émile Zola...

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782070228416

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    22.5 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    2.4 cm

  • Poids

    440 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Stéphane Mallarmé

Stéphane Mallarmé est né à Paris, dans le 9e arrondissement, le 18 mars 1842 et mort le 9 septembre 1898 à Valvins (Vulainessur-
Seine) dans sa maison de campagne, qu'il louait depuis des années, au bord de la Seine et de la forêt de Fontainebleau.
Il a consacré sa vie à la littérature qu'il redéfinit radicalement. Décriée et exaltée déjà à son époque, l'oeuvre de Mallarmé est
aussi ambitieuse qu'audacieuse, à la fois accusée d'obscurité par le jeune Marcel Proust et admirée par l'avant-garde littéraire et
artistique de la fin du XIXe siècle, de Manet à Redon, de Verlaine à Valery. Si Mallarmé est aujourd'hui un classique on n'oubliera
pas qu'il dit si bien de lui-même : «j'ai toujours passé pour très-étrange»..

empty