La carte perdue de John Selden La carte perdue de John Selden
La carte perdue de John Selden La carte perdue de John Selden

La carte perdue de John Selden

Traduction ODILE DEMANGE  - Langue d'origine : ANGLAIS (CANADA)

À propos

La Carte perdue de John Selden est une fascinante intrigue à tiroirs qui nous emporte des mers de l'Extrême-Orient jusqu'à l'Angleterre de Jacques Ier Stuart, sur les traces d'une mystérieuse carte de Chine de 1608 dont John Selden, orientaliste convaincu, fut le dernier propriétaire. Découvrant, un jour de 2008, cette immense carte unique en son genre au sous-sol de la Bodleian Library d'Oxford, où elle dormait depuis plus de trois siècles, Tim Brook décide d'en percer les secrets. Et c'est ainsi qu'à partir d'une insolite rose des vents, de deux papillons du désert de Gobi, d'un ambitieux capitaine de Chine et d'un faisceau de routes commerciales, il nous entraîne à ses côtés dans le sillage des imposantes jonques chinoises. D'Est en Ouest, de Goa, Nagasaki, Quanzhou ou Manille à Amsterdam, Anvers ou Londres, ces « navires du trésor » convoyaient précieuses épices, délicates porcelaines et estampes pornographiques japonaises. Un modèle de construction narrative et une plongée dans l'histoire-monde, servis par un art consommé du récit et du suspense distillé par un maître du genre.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782228913119

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    304 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    16 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    486 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Timothy Brook

Sinologue renommé, Timothy Brook (né en 1951) détient la chaire d'histoire de la Chine à la prestigieuse université d'Oxford tout en dirigeant le St. John's College de l'Université de British Columbia Il a également enseigné dans les universités d'Alberta, de Toronto et de Stanford. Il est l'auteur de nombreux livres sur la dynastie des Ming, sa période de prédilection, et s'est aventuré récemment dans la Chine contemporaine avec deux essais sur l'écrasement de la révolte de Pékin et la collaboration des Chinois avec l'armée japonaise d'occupation. Vermeer's Hat. The Seventeenth Century and the Dawn of the Global World (New York-London, Bloomsbury Press, 2008), est son premier livre traduit en français.

empty