Fermeture de la librairie jusqu'au 02/12/2020

Beyrouth 2020 ; journal d'un effondrement Beyrouth 2020 ; journal d'un effondrement
Beyrouth 2020 ; journal d'un effondrement Beyrouth 2020 ; journal d'un effondrement

Beyrouth 2020 ; journal d'un effondrement

À propos

Au début de l'été 2020, dans un Liban ruiné par la crise économique, dans un Beyrouth épuisé qui se soulève pour une vraie démocratie alors que le monde est pétrifié par le coronavirus, Charif Majdalani entreprend l'écriture d'un journal. Cette chronique de l'étouffement et de l'effondrement se trouve percutée le 4 août par l'explosion dans le port de la ville de 2 750 tonnes de nitrate d'ammonium. Dès lors, elle devient le témoignage de la catastrophe et du sursaut, le portrait d'une cité stupéfiée par la violence de sa propre histoire, le récit de «destins jetés aux vents».

Rayons : Littérature générale > Biographie / Témoignage littéraire > Témoignages

  • EAN

    9782330143695

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    128 Pages

  • Longueur

    21.6 cm

  • Largeur

    11.3 cm

  • Épaisseur

    1.3 cm

  • Poids

    158 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Charif Majdalani

Charif Majdalani, né en 1960 à Beyrouth, a fait ses études supérieures en France, pendant la guerre civile libanaise (thèse à Aix, en 1993, sur Antonin Artaud). Il a été un des collaborateurs de la revue L'Orient-Express dirigée par le journaliste assassiné Samir Kassir. Il est actuellement chef du département de Lettres françaises de la Faculté des Lettres et Sciences humaines de l'Université Saint-Joseph de Beyrouth. Il avoue un goût prononcé pour le baroque et le métissage des cultures, sur lequel il a d'ailleurs écrit un Petit traité des mélanges.

empty